Qu’est-ce que le métier de menuisier ?

Menuisier, charpentier, ébéniste, autant de métiers en rapport avec le travail du bois qu’il n’est pas toujours aisé de distinguer. La différence entre ces spécialités n’a pas toujours été évidente au fil des âges. Aujourd’hui, elle demeure floue également pour les non-initiés.

Salle a manger del a villa Majorelle

Travail de menuiserie Art nouveau, Villa Majorelle à Nancy – France

Avant d’aller plus loin, grâce au Wikimeubles, apprenez à différencier l’Art nouveau et l’Art déco !

Des premiers menuisiers à nos jours

On trouve déjà trace de menuisiers en Egypte ancienne. C’est notamment l’utilisation de certaines techniques d’assemblages et la présence de lambris de bois de cèdre dans le temple de Salomon qui ont révélé l’existence de professionnels du bois, phéniciens et juifs, dans la décoration d’intérieur.

A Rome, on faisait couramment appel à des menuisiers – appelés alors intestinarius – (qui signifie intérieur), afin de réaliser des ouvrages d’intérieur – ou opus intestinum, en latin – tels que des portes, des plafonds, des parois, des boiseries, du mobilier et des ornementations.

menuisier de la rome antique

Illustration : menuisiers de la Rome antique

Au Moyen-âge, les métiers étaient organisés sous forme de corporations. Les menuisiers faisaient partie de celle des charpentiers. Ils étaient alors appelés « Charpentiers de la petite cognée » (cognée désigne une petite hache) puisqu’ils travaillaient à de menus ouvrages. C’est en 1382 qu’un arrêt royal distingue les menuisiers des charpentiers.

Presqu’un siècle plus tard, en 1467, les menuisiers se distinguent cette fois des tapissiers et se voient obligés de signer leurs ouvrages grâce à des estampilles. En 1637, c’est un arrêt du Parlement de Paris qui interdit aux maîtres-tapissiers de vendre des meubles non marqués par les maîtres-menuisiers. Les corporations ne seront cependant abolies qu’en 1791.

Bon à savoir
La suppression des corporations à la fin du XVIIIèe siècle entraîne un changement radical pour le métier de menuisier. Dans le cadre de cette libération des pratiques professionnelles, les menuisiers peuvent s’adonner au métier d’ébéniste et les ébénistes à celui de menuisier.

outil menuisier

Au XVIIIè siècle, la menuiserie compte cinq parties

  • La menuiserie de bâtisse : elle distingue la menuiserie dormante et la menuiserie mobile. La première concerne les pièces posées à demeure comme les escaliers, les dormants, les chambranles de portes, les corniches, les confessionnaux, etc. La seconde correspond notamment à la fabrication et à la pose de portes et de volets;
  • La menuiserie mobile : elle renvoie aux travaux du bois réalisés notamment par les ébénistes;
  • La menuiserie du bâtonnier : elle concerne la fabrication des fauteuils, des chaises, des tabourets et des lits;
  • La menuiserie des jardins : elle correspond à l’art du treillage (pour aller plus loin, découvrez l’histoire des meubles de jardin);
  • La menuiserie théorique : tout logiquement à la base des autres disciplines, elle était souvent enseignée simultanément.

Au XIXè siècle, fleuron du mobilier néo-gothique, l’invention de nombreuses machines à outils facilite le travail des menuisiers. La production, jusque là artisanale, commence à être industrialisée.

metier menuisier

Menuisier, différences avec charpentier et ébéniste ?

Le terme de menuisier trouve son origine dans le mot latin minutiare qui signifie « rendre menu ». Le menuisier n’œuvre en effet que sur de petites pièces de bois comme le mobilier, les portes, les fenêtres, les volets, les panneaux ou encore les parquets. De son côté, le charpentier – menuisier du bâtiment – travaille les grosses pièces de bois.

Le métier d’ébéniste – menuisier de placage – naît au XVIIème siècle. Selon le Larousse, ce professionnel du bois se définit comme un menuisier qui plaque les bois précieux, par opposition au menuisier d’assemblage, qui assemble les pièces de bois massif formant la carcasse d’un meuble.
Parmi les célèbres ébénistes de l’histoire française, on retrouve André-Charles Boulle, l’ébeniste de Louis XIV, qui réinventa le procédé de production de la marqueterie.

Le saviez-vous ?

Le féminin de menuisier est menuisière.

établi menuisier

Etabli de menuisier

Comment devenir menuisier ?

Les formations au métier de menuisier sont très nombreuses car il existe plusieurs spécialités, comme vous avez pu le constater. Cette discipline peut être enseignée à plusieurs niveaux : CAP, Bac Pro, BTS, etc. A chaque niveau sont distinguées les spécificités du métier. Ainsi, le niveau CAP ouvre notamment les possibilités de formation suivantes :

  • menuisier, fabricant de menuiserie, mobilier et agencement;
  • menuisier installateur;
  • charpentier bois;
  • menuisier aluminium-verre;
  • constructeur bois;
  • arts du bois option marqueteur, sculpteur ornemaniste, tourneur.

Outre ces cursus de formation, il est également possible d’apprendre le métier de menuisier en rejoignant les Compagnons du Tour de France.

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Métier d’ébéniste d’hier à aujourd’hui
Les hommes ont commencé à travailler le bois dès l’Antiquité. Le temple de Salomon abritait par exemple des lambris de bois de cèdre. Les romains aussi utilisaient le bois pour l’intérieur de leurs habitations et fabriquaient des portes, des boiseries et même des meubles. Comme toute activité humaine, le travail
Le métier de tapissier
Ils sont des artisans d’art qui ont de l’or dans les mains. Non, les tapissiers ne sont pas de poseurs de papier peint… Ils sont tapissiers d’ameublement, réalisent des garnitures et des couvertures de sièges. Ils confectionnent coussins, plafonds tendus, tentures murales… Ils sont les descendants d’une tradition ancestrale. Tapissier
Quelle est l’histoire de la marqueterie ?
Dans bien des esprits, la marqueterie, c’est avant tout le faste des salons d’apparat de Napoléon III ou la richesse du mobilier d’André-Charles Boulle, ébéniste de Louis XIV qui perfectionna le procédé de fabrication.  Avant de se transformer en art, la marqueterie est avant tout un décor réalisé grâce à
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut