Meubles années 50 iconiques

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, le design se dote d’un nouvel espoir, d’une incantation à la couleur et aux formes enveloppantes. Le mobilier créé dans les années 1950 révèle ces nouvelles aspirations, bénéficiant aussi des progrès de l’industrie et de la mise en œuvre de procédés innovants pour l’utilisation de l’aluminium mais aussi de l’acier.  Dans ce contexte mondial sans précédent, les Etats-Unis font figure de précurseurs dans la naissance de ce nouveau style, à grands renforts de films et autres publicités mettant en avant des intérieurs colorés et cosy. (Re)découvrez les meubles les plus iconiques des années 1950

style buffet Mado

Détails d’un buffet Mado : meuble typique années 50

Caractéristiques des meubles des années 1950 ?

Pour reconnaître un meuble des années 1950, il vous suffira de jeter un coup d’œil : 

  • à ses lignes rondes et souples ; 
  • à ses piètements compas, en référence à l’instrument de géométrie, ou fins ;
  • à la présence de bois nobles : noyer, chêne mais aussi bois de rose, etc. ainsi que du rotin
  • à l’utilisation de nouveaux matériaux tels que le plastique moulé, le formica ou encore l’acier tubulaire ; 
  • aux touches de couleurs pastel mais aussi vives des textiles telles que le jaune moutarde, le bleu ciel ou encore le rouge coquelicot ; 
  • aux motifs géométriques pour donner plus de dynamisme aux couleurs. 

A noter

Volontairement rond et souple, le meuble des fifties est une invitation à un mode de vie qui met fin à l’austérité pour aller vers plus de légèreté et de simplicité. Les années 1950 voient aussi l’entrée fracassante des pièces d’électroménager pour faciliter davantage le quotidien. 

 

Top 3 des meubles incontournables des années 1950

Fauteuil Egg : le siège œuf 

fauteuil-egg-mid-century-par-arne-jacobsen-pour-fritz-hansen

Fauteuil Egg « mid century » par Arne Jacobsen pour Fritz Hansen

Les designers scandinaves sont à l’origine de nombreux meubles iconiques des années 1950. Parmi eux, le danois Arne Jacobsen. En 1958, il dessine l’emblématique fauteuil egg aussi connu sous le nom de “egg chaise”. Destiné à l’hôtel Radisson de Copenhague pour lequel le designer travaillait à cette époque, le fauteuil egg est conçu de telle sorte que le dossier, l’assise et les accoudoirs soient réunis en une seule et même pièce. Avec sa forme ovoïdale englobante, le fauteuil contrastait volontairement avec l’architecture horizontale de l’hôtel. Côté technologie, Arne Jacobsen fut le premier designer à utiliser de la mousse pour former les coques du fauteuil. Devenu un incontournable du design, le fauteuil egg est toujours commercialisé par l’entreprise Fritz Hansen pour le plus grand plaisir des amoureux du mobilier vintage

Arne-Jacobsen-fauteuil-egg-icone-design-50s-

Arne Jacobsen – fauteuil Egg – icone du design

Buffet Mado : l’icone rétro

Buffet-Mado-coloré

Meuble mythique des cuisines de France et de Navarre, le buffet Mado fait sa première apparition à la toute fin des années 1940, en 1949 plus précisément, sous l’impulsion d’un certain René Gabriel. Bien décidé à faire de cette pièce une production en série, le designer entend aussi apporter dans les cuisines un meuble gage de qualité et de durabilité. Il n’est ainsi pas rare de voir des buffets Mado toujours en parfait état ! Caractérisé par ses lignes géométriques et ses courbes bombées, le buffet Mado est un meuble polyvalent, pouvant ainsi faire office de vaisselier et de garde-manger avec ses multiples possibilités de rangement. Les aficionados du meuble de la “Maison Dominique”, à qui l’on doit le diminutif Mado, pourront encore trouver des pièces d’époque à personnaliser (ou pas) pour donner à une cuisine un look vintage hors pair. 

buffet mado bleu et bois

Buffet Mado bleu et bois

 

La chaise DSW : meuble signature Eames

chaise DSW

Chaises DSW

Parmi les assises les plus célèbres du design toujours commercialisées, la chaise DSW pourrait bien apparaître sur le podium. Pensée et conçue par le couple de designers américains Charles et Ray Eames en 1950, la chaise DSW est initialement fabriquée à partir de résine de polyester et renforcée par la fibre de verre, aujourd’hui remplacée par du polypropylène, plus écologique. Dans le même esprit que le fauteuil egg, la chaise devenue iconique est dotée d’une seule coque, disponible en de multiples coloris, correspondant parfaitement à l’anatomie humaine. Aussi solide que légère, elle induit de ce fait un coût de fabrication moindre et la toute première production en série d’un meuble ! La chaise DSW signe de manière indéniable l’avènement du plastique dans la conception de meubles pratiques et fonctionnels ne perdant toutefois pas une seule once d’élégance

Chaise-eames-dsw mélangées

Chaise Eames DSW mélangées

Révolutionnaires de par l’utilisation de nouveaux matériaux et le développement d’ingénieux procédés industriels, les meubles des années 1950 symbolisent aussi la démocratisation du design à travers la production en série. Les designers de l’époque ont ainsi le souci de réaliser des meubles de qualité, fonctionnels et colorés afin de “rendre le meilleur accessible au plus grand nombre” (Charles et Ray Eames).  

chaise DAR eams

Chaise DAR mélangés

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Fauteuil club de la bergère au canapé convertible
Le célèbre fauteuil est comme un ami que l’on a toujours connu, sans que personne ne sache vraiment d’où il vient. Il ornait le salon des grands-parents et les enfants n’avaient pas le droit d’y toucher, au risque de se faire taper sur la main. Il faut dire que la
Fauteuil bridge meuble Art Déco symbole
Incontournable de la période Art déco, le fauteuil bridge nous plonge dans le quotidien des années 1930. On le reconnaît à ses lignes épurées, son dossier bas et ses accoudoirs horizontaux. Placé dans un salon, il accompagne le passe-temps favori de la bourgeoisie de l’Entre-deux-guerres : le bridge. Conçu spécialement
Qu’est-ce que le Formica ?
Formica : il suffit de prononcer son nom pour faire naître un souvenir de cuisine, d’une table et ses chaises ou encore d’une console. Aujourd’hui matériau star des aficionados du vintage, le Formica voit le jour en 1912 aux Etats-Unis pour remplacer le mica, un isolant électrique, bien loin des
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut