Top 5 des meubles les plus chers du monde

Nous avons tous un jour aménagé une maison ou un appartement. Nous avons alors fait le tour des boutiques d’ameublement, pour bien choisir un meuble, chiné dans les brocantes ou écumé les annonces pour trouver le meuble de seconde main qui collait parfaitement entre l’escalier et la porte de la salle de bains.  Nous rêvons tous d’un intérieur différent de celui du voisin, que notre maison nous ressemble ou d’être en possession d’un objet exceptionnel.
Et puis il y a les meubles inaccessibles pour le commun des mortels, ceux que l’on ne verra que sur papier glacé ou dans des musées et qui nous feront rêver par leur histoire, leur ingéniosité ou leur destin !

Voilà le top 5 des meubles les plus chers du monde :

#1 Le Cabinet de Badminton

Cabinet meuble historique badminton

Ce meuble monumental qui a nécessité six ans de travail et la collaboration d’une trentaine d’artisans différents a été commandé par le jeune duc de Beaufort en 1726 aux ateliers grands ducaux de Florence. Fait notamment d’ébène et de bronze doré, il est agrémenté de lapis lazuli, d’agate ou encore d’améthyste. Considéré comme la plus grande œuvre florentine du XVIIIème siècle, il a battu tous les records de vente chez Christie’s !

Vendu une première fois en 1990 par les descendants du duc, il a été acquis pour 11,4 millions d’euros. En 2004, à nouveau à la vente, il a été adjugé à 27,5 millions d’euros. C’est le docteur Johan Kraeftner, le directeur du Musée du Liechtenstein qui l’a acheté pour le compte du Prince Hans-Adam II, l’un des princes les plus riches d’Europe. Depuis, le Cabinet de Badminton est visible au Liechtenstein Museum à Vienne en Autriche.

#2 Le fauteuil aux dragons

fauteuil Yves Saint Laurent

Ce petit fauteuil Art Déco de la designer irlandaise Eileen Gray est le deuxième grand gagnant ! En effet, il a été adjugé en février 2009 pour la rondelette somme de 21,9 millions d’euros lors d’une vente aux enchères organisée par Christie’s au Grand Palais à Paris.

La pionnière dans le domaine de l’architecture irlandaise a créé ce fauteuil entre 1917 et 1919 pour Suzanne Talbot, célèbre créatrice de chapeaux du Tout Paris. Sa forme arrondie, son dossier capitonné et sa structure en bois laqué brun orangé, ses têtes de dragon sculptées dans les accoudoirs ont séduit Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé. Il a rejoint leur immense collection de meubles et objets Art Déco. Aujourd’hui, le fauteuil le plus cher du monde est entre les mains d’un inconnu qui a souhaité rester anonyme.

fauteuil dragon Eileen Grey

 

#3 Le Secrétaire à cylindre de Louis XV

Bureau cylindre Louis XV

Créé par les talentueux ébénistes Jean-François Oeben et Jean-Henri Riesener entre 1760 et 1769 , ce bijou de mécanique actionnant cylindres et tiroirs secrets a coûté à Louis XV 62 775 livres à la livraison en 1774. Cette somme équivaut à vingt ans de salaire du directeur de la Manufacture des Gobelins ou encore plus de 700 000 euros, même si la comparaison avec la monnaie d’aujourd’hui ne correspond pas à grand-chose… Le Secrétaire à cylindre de Louis XV est inestimable et sa renommée est mondiale.

A visiter au Château de Versailles

Ce chef d’œuvre monumental est visible dans le cabinet d’angle du Château de Versailles. Pour aller plus loin, découvrez les meubles à double fond historiques et les meubles immanquables du Château de Versailles !

secretaire Luis XV

#4 Le lit flottant de Janjaap Ruijssenars

C’est incroyable mais vrai ! L’architecte néerlandais Janjaap Ruijssenars a dévoilé en 2004 une grande première mondiale : la mise au point d’un lit flottant dans les airs. Grâce à l’utilisation de champs magnétiques (le procédé n’est pas connu en détail), ce lit reste en lévitation à 40 cm du sol. L’architecte se serait inspiré du film « 2001 : l’Odyssée de l’Espace » pour créer ce lit qu’il est possible d’acquérir pour la somme de 1 200 000 euros.

lit magnétique flottant

#5 Un ensemble de chaises de la dynastie Ming

En mars 2015, un collecteur a déboursé 9,7 millions d’euros pour cet ensemble de chaises de la dynastie Ming qui a régné sur la Chine du XIVème au XVIIème siècle. A cette époque, considérée comme l’âge d’or du mobilier chinois, on appréciait tout spécialement le bois de Huanghuali et les meubles au style sobre et épuré. Comme dans une vitrine de Noël, on touche avec les yeux ! 

chaises ming

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Savon noir, bicarbonate de soude, vinaigre blanc, etc. : vous l’avez sans doute remarqué, les bons produits d’antan, ceux qu’utilisaient nos grands-mères (et nos arrières grand-mères) envahissent dorénavant les rayons de nos magasins. Si la tendance revient au green partout, le retour en force de ces indispensables du nettoyage dispose
Trois meubles incontournables du Château de Versailles
Évoquer les meubles de Versailles nous plonge dans un faste sans commune mesure. De nombreux écrits y ont bien sûr été consacrés et prétentieuse pourrait être notre volonté de tenter l’exhaustivité. A l’image de chaque couple royal y ayant logé, le mobilier du Château de Versailles est empreint de leur
Les meubles Ruhlmann, génie de l’art déco
Plonger dans l’oeuvre de Jacques-Emile Ruhlmann, c’est faire un saut à la grande époque de l’art déco. D’origine alsacienne, ce décorateur parisien né en 1879 à Paris est un autodidacte ayant fait ses gammes dans l’entreprise familiale spécialisée dans la miroiterie et la peinture. L’une de ses premières réalisations, le
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut