Le vaisselier à travers les âges

L’histoire des meubles ne se conçoit pas seule. Elle est transversale et croise celle des mentalités, des politiques et souvent aussi celle des grands hommes. Un meuble n’est pas seulement un objet apparu un jour et venu du néant. Il a des ancêtres, des concepteurs, des « pourquoi », des « pour qui » et des « comment ».  Il est le fruit d’une histoire et c’est le cas du vaisselier !

vaisselier-vitre-chene

Vaisselier vitré en chêne

Au départ le dressoir d’apparat

Ce meuble du Moyen-Âge, en forme d’étagères en escalier parées de nappes sur lesquelles on dispose la vaisselle de prix, est l’apanage de la noblesse. Sa conception est d’ailleurs très codifiée. Seul le souverain peut posséder un dressoir à cinq gradins. Les meubles des princes sont à quatre étages, ceux des comtes à trois et les chevaliers n’en possèdent que deux. On expose la vaisselle en argent, objets de luxe, presque considérée comme des blasons.

A noter : 

Le reste de la population range sa vaisselle, écuelles en étain et auges en bois, dans des placards muraux et dans des coffres, les premiers meubles à être fabriqués.

 

dressoir illustration

Illustration dressoir 

Le vaisselier évolue avec la vaisselle…

Lorsque, entre 1275 et 1291, Marco Polo parcourt la Chine, il y découvre une céramique particulièrement fine inconnue en Occident et la baptise « porcellena ». L’ouverture de la route des Indes par Vasco de Gama en 1498 permet les relations commerciales entre l’Occident et l’Extrême-Orient et l’on se dispute le monopole des importations de porcelaine. A la Renaissance ensuite, les alchimistes et les potiers travaillent à rechercher les secrets de la porcelaine chinoise. Mais ce n’est qu’en 1771 que la première manufacture de porcelaine, très en vogue chez la noblesse, voit le jour dans le Limousin. Et ce d’autant plus que Louis XIV pour financer sa politique guerrière a demandé la fonte de toute la vaisselle, objets et meubles en argent.

Pour la petite histoire…

Dans le même temps, la faïence fait son apparition dans les foyers plus modestes et vient remplacer les écuelles d’antan. L’essor économique du pays fait éclore la bourgeoisie qui cherche à se doter de vaisselle à montrer et par la même occasion à exposer.

Vaisselier de style ERMITAGE

Vaisselier de style « Ermitage » 

La naissance du vaisselier

C’est pour répondre à une demande grandissante que les menuisiers et les ébénistes imaginent et créent les premiers vaisseliers au XVIIIème siècle. Il s’agit, pour la noblesse et la bourgeoisie, d’exposer toute cette nouvelle vaisselle en faïence et en porcelaine. Si dans le bas du buffet, sont rangés soupières et grands plats, le haut à étagères est réservé aux assiettes et petits plats. Ceux-ci sont penchés vers l’arrière quand les étagères sont nervurées et vers l’avant lorsqu’elles sont protégées par des barres latérales.

C’est dans le Val de Loire, largement influencé par la cour, qu’apparaissent les premiers modèles. Avant de s’alléger rapidement, il n’est au départ qu’un meuble à deux corps à la structure massive. Puis les courbes discrètes et les décorations apparaissent. Au XIXème siècle, le vaisselier intègre les maisons paysannes, chaque région affichant ses spécificités. Le vaisselier breton est à motifs géométriques, il est plutôt corps bas à trois portes en Lorraine ou plus rustique en Auvergne.

meuble breton ancien

Vaisselier breton d’époque

Selon les territoires, il peut aussi porter un nom différent : il est « ménager » en Champagne, « palier » en Normandie » ou « baxerategia » au Pays Basque.
Avec le temps, les modèles sont de plus en plus sophistiqués :  le fond des étagères se couvre de boiseries, les encadrements se sculptent et on peut même ajouter des « options » comme une horloge à ce meuble devenu indispensable !

Le nouveau vaisselier : du vintage et de la création

Le vaisselier est aujourd’hui recherché le plus souvent pour meubler des résidences secondaires. Jugé trop encombrant lorsque les habitations se sont faites plus petites, il fait son retour en force et devient souvent l’élément majeur d’une cuisine ou d’une salle à manger. Si les meubles vintages sont recherchés, les créateurs et designers s’en sont aussi emparés. Ils se déclinent aujourd’hui en bois, verre, métal de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Il en existe pour tous les goûts et pour tous les budgets.

buffet mado bleu et bois

Vaisselier vintage
également appelé « Buffet Mado  » 

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Meubles à double fond célèbres
Les meubles secrets, ceux à double fond, les portes dérobées, les armoires dissimulées font partie intégrante des mystères de notre histoire et son mobilier. Ils entretiennent les fantasmes et tiennent en haleine ceux et celles qui s’y intéressent… Château de Malmaison L’exposition « meubles à secrets, secrets de meubles » leur a
Histoire du mobilier de jardin
Le jardin n’existe que parce que l’homme le façonne. Il est mise en œuvre du monde. Au Moyen-Âge en Occident, ce sont les abbayes qui se dotent les premières de jardins. Ils sont d’abord potagers et réservoirs de plantes médicinales. Un peu plus tard, aux XIVème siècle et XVème siècle,
Qu’est-ce que le Formica ?
Formica : il suffit de prononcer son nom pour faire naître un souvenir de cuisine, d’une table et ses chaises ou encore d’une console. Aujourd’hui matériau star des aficionados du vintage, le Formica voit le jour en 1912 aux Etats-Unis pour remplacer le mica, un isolant électrique, bien loin des
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut