Meubles en bois de rose

Evoquer le bois de rose revient sans doute pour beaucoup d’entre nous à entrer dans un monde mêlant l’olfactif et le sensoriel. Ce bois aux nuances de rose et aux nervures qui tendent vers les couleurs saumonées légèrement teintées de jaune est tout autant prisé des parfumeurs que des ébénistes. Particulièrement plébiscité au XVIIIe siècle pour concevoir la marqueterie de meubles d’exception, le bois de rose ou « Dalbergia variabilis », est une invitation à la découverte des meubles d’époque Louis XV et Louis XVI

Meuble à hauteur d’appui galbé en placage de bois de rose

Meuble d’appui galbé en placage de bois de rose

Bois de rose, un bois de choix pour le placage au XVIIIe siècle

 

Originaire des zones tropicales d’Amérique centrale et du Sud, le bois de rose devient un matériau de choix pour les ébénistes lors du règne de Louis XV, dans la toute fin de l’âge d’or de la marqueterie (époque incarnée par les prestigieux meubles Boulle). Avec ses couleurs chatoyantes, le bois de rose vient ainsi compléter la palette des bois exotiques souvent combinés pour réaliser des placages sur des commodes, tables ou tout autre petit mobilier. 

On retrouve aussi ce bois qui a tendance à pâlir au fil du temps sur des petites tables de travail mais aussi des coiffeuses aux piètements galbés typiques du style Louis XV, dotées le plus souvent de tablettes en marbre ainsi que des ornementations aux motifs végétaux en bronze doré présentés en asymétrie. 

 

Le saviez-vous ? 

Caractérisé par sa dureté et son grain fin, le bois de rose appartient à la famille des palissandres. Ces espèces d’arbres, aux couleurs variants du rouge au noir en passant par le rose, sont présentes au Brésil mais aussi à Madagascar.  

 

Si le style Louis XVI abandonne les piètements galbés pour la sobriété des pieds droits, la marqueterie à partir de bois de rose ne disparaît pas. Seuls les motifs diffèrent du style du prédécesseur, les courbes laissant la place à davantage de motifs géométriques et à damiers.  

 

Meubles vintage en bois de rose

meuble vintage en bois de rose

Bureau vintage d’époque en bois de rose

Principalement utilisé pour la marqueterie au XVIIIe siècle, le bois de rose se révèle complètement pendant la période Art Déco. Le matériau n’est plus seulement utilisé pour des frisages tel qu’il pouvait l’être deux siècles plus tôt. Au contraire, le bois de rose s’expose en grand format à travers des secrétaires ou encore des consoles aux tailles généreuses

A partir des années 1960, le design scandinave met lui aussi le bois de rose à l’honneur et renoue avec le placage dans des meubles type enfilades. Les piètements ainsi que les poignées sont généralement élaborés en bois de rose massif. Côté assise, les chaises ne sont pas en reste : le bois tropical y est aussi largement plébiscité. 

 

Qu’est-ce qu’un meuble enfilade ? 

Meuble de cuisine intégrée, meuble de rangement et/ou de télévision ou autre. : si un meuble est composé de trois éléments accolés les uns aux autres sur le même plan, on parle alors d’un meuble enfilade !

 

détails bureau vintage en bois de rose

Détails du bois de rose

Incarnant “le beau au quotidien” accolé au design scandinave, le bois de rose trouve ainsi une place de choix dans les plus belles pièces du mobilier notamment par sa grande robustesse et la qualité de son grain. 

Appartenant à la catégorie des bois précieux, le bois de rose symbolise le luxe à l’état pur. Devenu rare, ce bois tropical est aujourd’hui protégé et son exploitation interdite. Si vous souhaitez toutefois acquérir un meuble d’exception en bois de rose, il est toujours possible de faire un détour par les ventes aux enchères et les antiquaires, mais vous êtes prévenu(e)s, le budget devra, lui, etre prévu ! 

Sommaire
Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Dans la famille des meubles célèbres, le Wikimeubles vous plonge dans l’univers feutré des lieux de plaisir de la Belle Epoque où mobilier rime avec audace et intimité… 8 mai 1951- Si l’on fêta bien l’armistice ce jour là, un autre événement dont vous n’avez certainement pas eu vent se
Fauteuil bridge meuble Art Déco symbole
Incontournable de la période Art déco, le fauteuil bridge nous plonge dans le quotidien des années 1930. On le reconnaît à ses lignes épurées, son dossier bas et ses accoudoirs horizontaux. Placé dans un salon, il accompagne le passe-temps favori de la bourgeoisie de l’Entre-deux-guerres : le bridge. Conçu spécialement
Les meubles Ruhlmann, génie de l’art déco
Plonger dans l’oeuvre de Jacques-Emile Ruhlmann, c’est faire un saut à la grande époque de l’art déco. D’origine alsacienne, ce décorateur parisien né en 1879 à Paris est un autodidacte ayant fait ses gammes dans l’entreprise familiale spécialisée dans la miroiterie et la peinture. L’une de ses premières réalisations, le
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut