Toutes les questions que vous vous posez sur le meuble.

Histoire de la dentelle

Plongez dans l'origine du textile Vénitien.



 

Du Puy, de Venise ou de Calais, aux fuseaux ou au crochet, aux dessins géométriques ou en forme de fleurs, la dentelle se décline à l’infini.  Symbole de luxe et d’un savoir-faire ancestral, la dentelle se compose de fils entrecroisés et de mailles très fine en lin, soie, coton mais aussi argent et or pour les tissus les plus luxueux. La dentelle serait avant tout flamande même si les Vénitiens revendiquent les premières créations au XVIème siècle à Burano. Quelle que soit sa filiation, la dentelle traverse les frontières et les époques pour le plus grand bonheur des couturiers. De Balenciaga à Valentino en passant par Pierre Balmain, la dentelle est indémodable

 

Quelle est l’histoire de la dentelle ?

En 1390, la dentelle fait déjà parler d’elle dans un traité entre Bruges et l’Angleterre. C’est cependant à la Renaissance que l’Italie sort son épingle du jeu. Très sophistiqués, les points de Venise et de Gênes séduisent les cours européennesEncore appelée passementerie quelques années auparavant, le mot dentelle pour tissu “à petites dents” apparaît dans un inventaire royal, celui de la soeur de François Ier. La fabrication de la dentelle est encore 100% italienne

Ombrelles dentelées italiennes.

C’est Colbert qui impulse l’ouverture des premières manufactures françaises au XVIIème siècle. Très vite, les dentelles du Nord rencontrent un franc succès : on s’arrache la dentelle blonde, fabriquée aux fuseaux avec de la soie et le point d’Alençon devient la référence. A côté du Nord-Pas de Calais actuel, la Haute-Loire se hisse en tête des régions françaises de production de dentelles. 

Le saviez-vous ? :

La dentelle est originellement réservé à un usage strictement masculin. Il faut attendre le XVIIème siècle pour que les femmes commencent à la porter avant de s'en voir réservée entièrement l'usage au XIXème siècle par Napoléon Ier.
 

Comment est fabriquée la dentelle ?

On distingue pas moins cinq types de fabrication de dentelles, des dizaines de styles auxquels il faut ajouter les spécificités régionalesParmi les plus utilisées, la fabrication à l’aiguille et aux fuseaux demandent une minutie que seules les dentellières maîtrisent.      
  • La dentelle à l’aiguille : la dentellière jette des fils de bâtis pour suivre les motifs dessinés sur un support papier ou un parchemin. Une fois cette tâche effectuée, on pouvait y rattacher les différents points, principalement point d’Alençon ou d’Angleterre, qui constituent la dentelle et retirer facilement les fils de bâtis. 

Le saviez-vous ? :

10 opérations sont nécessaires pour concevoir une dentelle à aiguilles, des tâches tellement minutieuses que les dentellières ne peuvent travailler que 3 heures par jour !
 
  • Pour la fabrication de la dentelle aux fuseaux, la dentellière devait travailler sur un métier dénommé carreau sur lequel était placé des fuseaux. Après avoir fixé des épingles à la tête des fuseaux et sur les points du dessin, elle croisait les fuseaux puis les changeait de place au fur et à mesure en effectuant une rotation entre le pouce et l’index. Les épingles étaient ainsi déplacées au fil du tissage pour s’attaquer à tous les points de dentelle. La dentelle dite blonde ou de Cluny sont de loin les dentelles aux fuseaux les plus connues.
 

Couturière confectionnant une dentelle à l'aide de fuseaux

Bon à savoir :

La guipure est souvent associée à tort à la dentelle avec ses vides et ses pleins. Aujourd'hui principalement fabriquée pour les maisons de haute couture, la guipure reste l'apanage des brodeurs.

Comment est utilisée la dentelle dans l’ameublement ? 

Napperons, tableaux et rideaux : l’usage de la dentelle dans l’ameublement est varié. Un brin passée de mode, la dentelle reste un incontournable dans les tissus d’ameublementOn retrouve aussi des détails dentelés sur le linge de maison comme les draps, les tapis et, de manière moins connue, la dentelle est aussi utilisée pour garnir des oreillers

 

Visitez les deux ateliers nationaux de la dentelle du Puy en Velay et d’Alençon ! 

Les deux ateliers nationaux constituent des conservatoires exceptionnels des traditions dentellières.  Avec 7 dentellières à Alençon et 8 au Puy, les ateliers nationaux continuent de perpétuer les savoirs-faires, contribuant à alimenter les collections de pièces de dentelles d’ameublement ou plus contemporaines grâce à la participation de grands couturiers. 

Peu à peu la dentelle se réinvente dans l’ameublement. On la retrouve dans ses atours les plus luxueux peints par la main d’Isabelle Fauquez. Un plaisir pour les yeux.

photo-banniere
footer-image-banner

Revêtements

La toile de Jouy : tout savoir !


Redécouvrez la célèbre toile historique de Jouy !

EN SAVOIR PLUS
Logo lmdc

QUI SOMMES-NOUS ?


Une famille passionnée qui met son expertise au service de votre curiosité…