Les meubles Ruhlmann, génie de l’art déco

Plonger dans l’oeuvre de Jacques-Emile Ruhlmann, c’est faire un saut à la grande époque de l’art déco. D’origine alsacienne, ce décorateur parisien né en 1879 à Paris est un autodidacte ayant fait ses gammes dans l’entreprise familiale spécialisée dans la miroiterie et la peinture. L’une de ses premières réalisations, le Meuble au char, rencontre un vif succès et lance officiellement sa carrière. Retour sur l’histoire des meubles de l’un des génies de l’art déco.

Amoureux de l’histoire ?

Suivez le Wikimeubles à travers le temps ! Découvrez le décor historique de l’Orient Express, montez à bord du Titanic et appréciez son mobilier mythique puis naviguez sur l’océan au rythme des marées en découvrant le quotidien des pirates !

 

Literie en Wax Meuble au char de Ruhlmann

Comment reconnaître un meuble Ruhlmann ? 

Avec ses meubles, Jacques-Emile Ruhlmann s’inscrit pleinement dans le mouvement Art Déco avec des lignes aussi épurées qu’élégantes. Bien que le décorateur n’ait aucune formation d’ébéniste, ce matériau est au coeur du travail de l’artiste dont les minutieux croquis sont scrupuleusement suivis par des ébénistes de renom à l’instar d’Adolphe Chanaux.

Quels éléments définissent le style Ruhlmann ? 

Émile-Jacques Ruhlmann

Au-delà du « style Ruhlmann », le décorateur utilisa les matériaux les plus précieux pour élaborer ses meubles :

  • bois : palissandre du Brésil et des Indes, acajou cubain, amarante de Guyane ou encore l’ébène d’Indonésie ;
  • argent et métal chromé ;
  • marqueterie : ivoire, galuchat, peau de crocodile.

Le saviez-vous ?

Reconnu comme le cuir le plus résistant au monde, le galuchat est la peau traitée de la raie Stingray dont la particularité réside dans le croisement de ses fibres quand les cuirs traditionnelles disposent de fibres parallèles. C’est le Maître artisan de Louis XIV qui travailla ce matériau original pour la première fois au monde, lui cédant ainsi son nom.

Rare table basse modèle « Douze colonnettes »

Rare table basse modèle « Douze colonnettes » signée E-J Ruhlmann

 

L’artiste ne se limita pas à créer des meubles style Art déco. Il conçoit aussi des objets en collaboration avec la Manufacture nationale de Sèvres comme des vases en porcelaine et la décoration intérieure de lieux hautement symboliques comme le Palais de l’Elysée.

 

Manufacture de Sèvres

A visiter :  La Manufacture nationale de Sèvres

 

 

Quelles sont les meubles les plus célèbres de Ruhlmann ?  

Derrière les oeuvres iconiques de Ruhlmann se cachent souvent des clients fameux : les banquiers Rothschild, l’écrivain Colette, etc.

Top 3 des meubles Ruhlmann les plus connus

  • Le Bureau réception de Paul Reynaud, ministre des Colonies (1931) : si vous habitez Paris ou projetez de vous y rendre, ne passez pas à côté de la Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration située Porte Dorée (Paris XII). Vous pourrez y apercevoir le magnifique bureau du ministre des Colonies Paul Reynaud commandé par le maréchal Lyautey.
  • La Desserte, dite Meuble au Char (1922) : sans nul doute la pièce maîtresse de Ruhlmann ! Élaborée à partir de bois d’amarante, d’ébène d’Indonésie et d’une marqueterie en ivoire, cette table trônant dans la salle à manger de l’artiste a des dimensions gargantuesques : 2.25 mètres de long pour 1.09 de haut !
  • Le Chiffonnier Cabanel (1922-1923) : meuble rustique s’il en est, le Chiffonnier de Ruhlmann est une pièce prestigieuse. Chêne, ébène et pointes d’ivoire lui confère un aspect luxueux et d’une élégance rare.

 

Le Chiffonier de Ruhlmann

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Fauteuil bridge meuble Art Déco symbole
Incontournable de la période Art déco, le fauteuil bridge nous plonge dans le quotidien des années 1930. On le reconnaît à ses lignes épurées, son dossier bas et ses accoudoirs horizontaux. Placé dans un salon, il accompagne le passe-temps favori de la bourgeoisie de l’Entre-deux-guerres : le bridge. Conçu spécialement
Qu’est-ce que le Formica ?
Formica : il suffit de prononcer son nom pour faire naître un souvenir de cuisine, d’une table et ses chaises ou encore d’une console. Aujourd’hui matériau star des aficionados du vintage, le Formica voit le jour en 1912 aux Etats-Unis pour remplacer le mica, un isolant électrique, bien loin des
Il y a de quoi s’y perdre ! Pour éviter de commettre l’erreur de dater l’Art nouveau après l’Art déco et pouvoir briller dans les dîners, voilà quelques pistes pour ne pas confondre les deux styles, au demeurant très différents l’un de l’autre. Donc oui, l’Art nouveau c’est avant l’Art
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut