Histoire du mobilier de jardin

Le jardin n’existe que parce que l’homme le façonne. Il est mise en œuvre du monde. Au Moyen-Âge en Occident, ce sont les abbayes qui se dotent les premières de jardins. Ils sont d’abord potagers et réservoirs de plantes médicinales. Un peu plus tard, aux XIVème siècle et XVème siècle, les demeures seigneuriales ont des petits jardins qui ne sont encore que d’étroites cours séparées par un mur de la campagne environnante. Parfois, ils sont prolongés par des vergers où les dames aiment à se promener et à passer du temps. On y construit des petits pavillons de bois.

Au XVIIème siècle, l’homme dompte définitivement la nature : c’est la naissance des jardins géométriques à la française. Le premier à sortir de terre est celui de Nicolas Fouquet tout autour de son château de Vaux le Vicomte. L’architecte de l’ensemble s’appelait Louis le Vau mais il était assisté par un jeune dessinateur du nom d’André le Nôtre. Celui qui imaginera et dessinera les jardins de Versailles et deviendra le plus grand jardinier de son siècle.

Château de Vaux le Vicomte

À visiter : Les jardins du Château de Vaux le Vicomte

A noter 

C’est au milieu du XIXème siècle que le jardin devient cet espace individuel à aménager. Pour que l’homme puisse y trouver sa place, y passer du temps, contempler son œuvre ou s’y prélasser, le mobilier de jardin devient indispensable. Il faut en effet meubler cet espace extérieur devenu partie intégrante de l’habitat.

La permanence infinie du rotin

Le rotin est importé de Chine et d’Indochine depuis le milieu du XIXème siècle (grande époque du mobilier néo-gothique). Ce sont les hollandais qui ont commencé à apprécier ce matériau exotique et à l’importer en masse grâce à la puissante Compagnie des Indes. Aussi, à la fin du siècle, les meubles en rotin habillent les verrières et les jardins d’hiver. Les meubles de cette époque sont très recherchés et se reconnaissent à leur patine dorée et à leur richesse ornementale.

Château Bouvet Ladubay

Jardin d’hiver – Château Bouvet Ladubay

Le mobilier de jardin des années 20 et 30 est influencé par les motifs géométriques et stylisés de l’Art Déco. Il s’offre alors une nouvelle jeunesse. La mode du mobilier de jardin n’échappe pas aux oublis et aux réveils imposés par le cycle des tendances. C’est ainsi que le rotin s’est endormi jusque dans les années 50. C’est l’époque où, malgré la déferlante des meubles en fibre de verre, des designers décident de remettre à l’honneur le rotin oublié. En 1957, Janine Abraham et Dirk Jan Rol imaginent leur fauteuil soleil qui leur vaudra d’être récompensés de la médaille d’or à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958. Ce fameux fauteuil, ainsi que toutes les créations de mobiliers extérieurs, orneront de nombreux jardins et feront le bonheur des amateurs de sieste.

Mobilier en rotin osier

Comme tout est toujours une affaire de cycle, les années 70 ne sont pas une décennie florissante pour le rotin. Une seule exception : le vaste fauteuil au large dossier arrondi rendu célèbre par le film « Emmanuelle ». Il fait aujourd’hui son grand retour sur les terrasses et dans les jardins pour son esprit bohème chic. Il faut attendre à nouveau l’intervention d’une nouvelle génération de designers pour connaître un regain d’intérêt pour le rotin.

 

De la ferronnerie au fer forgé

banc de jardin en fer forgé ancien

Banc ancien en ferronnerie

Le ferronnier n’est pas seulement l’artisan qui réalise des éléments architecturaux en fer forgé, il est aussi celui qui va imaginer l’alliance entre la nature et le métal. La ferronnerie d’art se développe au XIXème siècle et bientôt le mobilier, surtout à motifs végétaux, envahit les jardins. Ce sont les anglais qui ont donné le top départ au milieu du siècle.

Mobilier jardin fer forgé

Table familliale de jardin en fer forgé

Ils ont commencé à imaginer et concevoir des tables, des fauteuils et des bancs pour l’extérieur. La technique a essaimé en France et c’est dans la région d’Arras que vont s’installer certains des meilleurs artisans. Ces meubles d’extérieur en fer forgé, parfois comme de la dentelle, sont aujourd’hui très recherchés. Le seul inconvénient réside peut-être dans leurs poids.

Envie d’aller plus loin ? 

Parcourez les époques et les meubles anciens ou modernes … le Wikimeubles vous convie à vous mettre à table, mais en découvrant l’histoire de la table, puis amusez-vous au Tric-Trac ou bien au backgammon sur les célèbres tables à jeux de la belle société ! Si l’envie vous prend de recevoir, munissez-vous  d’une table modulable, et si vous hésitez encore entre la table console extensible ou la table basse relevable, le Wikimeubles vous donnera toutes les astuces pour bien choisir votre meuble !

 

La multiplicité des matériaux contemporains

Fauteuil de jardin en résine tréssé

Fauteuil de jardin tréssé en résine 

Il n’existe plus aujourd’hui de jardins sans tables et chaises pour les déjeuners au soleil ou sans balancelle. Il n’est plus besoin de vastes espaces de verdure pour profiter de l’extérieur. Et cette démocratisation du mobilier de jardin va de pair avec la multiplicité des matériaux. Les designers contemporains comme Philippe Stark ont travaillé sur le mobilier de jardin. En 1994, il a travaillé le classique fauteuil bridge en rotin pour inventer le « Lord Yo » disponible dans une large gamme de couleurs.

Le bois d’ameublement exotique comme le teck rivalise avec la pierre reconstituée, le cuir nappa, le terrazzo ou les matières plastiques. Les meubles de jardin sont pour tous les goûts, toutes les couleurs et tous les budgets. L’homme a trouvé sa place dans la nature et y pose son assise. Et pour qu’elle soit écoresponsable, existent aussi toute une gamme de meubles dont la provenance et la fabrication son respectueuses de l’environnement.

Mobiler outdoor moderne

Salon de jardin design

Sommaire
Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Meubles scandinaves : le style incontournable
Sobre, minimaliste, chaleureux et fonctionnel : ne cherchez plus, vous êtes très certainement en face d’un meuble au style scandinave. Doté d’un pouvoir inspirationnel surprenant, le style scandinave s’impose partout : dans nos cuisines, nos salons sans oublier la chambre. Il faut dire qu’il a su nous convaincre en faisant
Parmi les meubles de nos jardins, le rotin fait incontestablement partie des matériaux les plus connus. Connaissez-vous pour autant son histoire ? Le rotin gagne ses lettres de noblesse à l’heure d’un goût naissant pour l’exotisme, en plein essor des expositions universelles. Aussi appelé osier, il est plébiscité depuis le
Les meubles de nos grands-mères
  Qu’ils raisonnent particulièrement avec nos souvenirs d’enfants ou tout simplement reflets de notre imagination, les meubles de nos grands-mères éveillent la curiosité dès l’instant où l’on en prononce leurs noms: le rouet, la bonnetière et le confiturier. Objets du quotidien, ils entraient dans le foyer à l’heure du mariage
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut