Pierre Paulin portrait d’un maître designer

Son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant… On doit à Pierre Paulin bien plus que l’introduction de meubles aux lignes modernes à l’Elysée. Né en 1927 à Paris, le designer commence sa carrière dans les années 1950 en collaborant avec la célèbre entreprise familiale Thonet. Le succès est très vite au rendez-vous. Création de meubles pour le Salon des arts ménagers et de sièges toujours présents dans la Grande Galerie du Louvre mais aussi aménagement d’avions Airbus, Pierre Paulin marque durablement le design d’après-guerre. Retour sur une carrière hors du commun !

Pierre Paulin Designer d'intérieur

Pierre Paulin et l’Elysée, une entrée dans la modernité 

En 1972, le Président de la République Georges Pompidou se tourne vers Pierre Paulin pour décorer l’un des salons de l’Elysée, correspondant à l’ancienne chambre de Napoléon III, un fumoir et une salle à manger. La proposition du designer est pour le moins révolutionnaire pour l’époque. Sur le mur, une structure composée d’une vingtaine de panneaux en polyester répond à un mobilier fait d’aluminium et de plastique projeté, identique à celui utilisé pour les cabines des vaisseaux Apollo. Pour compléter cette œuvre d’art, le plafond entier est doté d’un lustre constitué de 9000 tiges en aluminium anodisé rose et billes de verre.

Le salon Paulin est la seule pièce où un décor des années 1970 a été conservé. 

Salon Alpha Pierre Paulin

Le Salon Alpha signé Pierre Paulin

Qu’est que l’anodisation de l’aluminium ?  

Pour protéger ou décorer l’aluminium, l’anodisation consiste à créer une couche d’oxyde d’aluminium par électrolyse. Une fois ce traitement appliqué, la couche peut être colorée. 

Les talents de Pierre Paulin n’échappent pas aux présidents qui succéderont à Georges Pompidou. En 1984, François Mitterrand commande à Pierre Paulin un bureau qui tranchera définitivement avec la table utilisée jusqu’alors par ses prédécesseurs, une magnifique pièce d’ébénisterie créée par Jacques Cressent au XVIIIème siècle. Doté d’une structure métallique, de cuir et de bois laqués en bleu, le bureau à la forme épurée comporte aussi des filets d’aluminium teints en rose. Une table basse, deux fauteuils et un tapis complétaient le décor du bureau du président socialiste. 

Pierre Paulin est incontestablement entré dans le patrimoine public français en se voyant confier de nouveaux décors modernes par les différents locataires de l’Elysée. Son rôle ne s’arrête toutefois pas là. Le Musée du Louvre lui confiera l’aménagement de l’aile Denon, la Gare de Lyon celui du Hall des départs des TGV.  

sièges_iconiques_de_pierre_paulin

Fauteuils et sièges iconiques de Pierre Paulin

Collaborations prestigieuses avec les maisons d’édition de meubles

Dès ses premiers pas dans le design, les maisons d’édition de meubles s’arrachent Pierre Paulin. Des plus anciennes manufactures de meubles telles que Thonet à la maison Artifort  en passant par Habitat, le designer séduit par ses propositions avant-gardistes. 

Thonet France : en 1953, Pierre Paulin s’illustre au Salon des arts ménagers qui enregistre alors des records de fréquentation. Alliant inspiration scandinave et influence américaine, ses premières créations sont exposées à la section dédiée au Foyer d’aujourd’hui. 

Artifort : l’iconique maison basée à Maastricht fait appel à Pierre Paulin en 1958 pour rejoindre son équipe de créateurs. Cette collaboration donnera lieu à la création des sièges Mushroom ou encore Tongue devenus mondialement célèbres. Reconnaissables au premier coup d’œil avec leurs couleurs vives et leurs formes arrondies, les sièges Paulin se démarquent aussi par l’introduction de tissu extensible et de mousse Pirelli, traditionnellement utilisée dans l’industrie automobile. 

Le saviez-vous ? 

L’introduction de matériaux techniques dans les créations de Pierre Paulin n’est pas totalement due au hasard mais bien par son oncle, designer automobile. Considéré comme l’une de ses premières sources d’inspiration, Georges Paulin s’est illustré chez Peugeot, Rolls Royce ou encore Bentley

paulin-bureau_178

Bureau CM 178 – Pierre Paulin

Ligne Roset : en 2006, la maison Roset propose à Pierre Paulin de revisiter d’anciens modèles afin de les moderniser et de les rendre plus confortables. Bibliothèques, tables, sièges ou encore fauteuils : plus d’une dizaine de ses meubles sont toujours en vente chez Ligne Roset

Résumer la vie du maître Pierre Paulin en quelques lignes sans oublier de grands pans de sa vie de créateur serait chose vaine. A moins de 40 ans, l’artiste accumulait déjà les réussites : deux de ses chaises étaient exposées au Musée d’Art Moderne de New-York et  ses créations auprès de la maison Artifort rencontraient déjà un franc succès. Au fil des années, les sièges iconiques de Pierre Paulin trouvèrent une place de choix au Musée des arts décoratifs de Paris, au Victoria and Albert Museum de Londres, etc. En 2013, une exposition lui est consacrée au Japon.

Ce monstre sacré du design reconnu aux quatre coins du monde s’est éteint le 13 juin 2009, laissant derrière lui un trésor au patrimoine mondial

Sofa DAYBE LIGNE ROSET PIERRE PAULIN

Sofa DAYBED – Pierre Paulin pour Ligne Roset

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Dans la famille des meubles célèbres, le Wikimeubles vous plonge dans l’univers feutré des lieux de plaisir de la Belle Epoque où mobilier rime avec audace et intimité… 8 mai 1951- Si l’on fêta bien l’armistice ce jour là, un autre événement dont vous n’avez certainement pas eu vent se
Mobilier de l’Élysée : de La Pompadour à nos jours
Pénétrer dans le Palais de l’Élysée, c’est sans doute toucher la quintessence des dorures de la République mais pas que… C’est aussi s’immerger dans l’histoire du Mobilier National, une institution vieille de plus de trois siècles. Dotée de l’une des plus prestigieuses collections de mobilier au monde, elle fournit principalement
Les meubles Ruhlmann, génie de l’art déco
Plonger dans l’oeuvre de Jacques-Emile Ruhlmann, c’est faire un saut à la grande époque de l’art déco. D’origine alsacienne, ce décorateur parisien né en 1879 à Paris est un autodidacte ayant fait ses gammes dans l’entreprise familiale spécialisée dans la miroiterie et la peinture. L’une de ses premières réalisations, le
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut