Bois de noyer pour ameublement

Le noyer est une essence de bois précieux, particulièrement prisé dans le domaine de la fabrication de meubles haut de gamme et très en vogue pour l’agencement des intérieurs contemporains. On retrouve le noyer dans bien des époques et des styles… des meubles d’antan, comme les pétrins, les maies ou autres mobiliers régionaux, au mobilier des années 30, 40, 50… Ce bois a pourtant une histoire bien particulière : longtemps considéré comme malsain, il traverse le temps et ne cesse de plaire !

cuisine design en bois de noyer

Cuisine moderne en bois de noyer

Caractéristiques du bois de noyer

Le noyer est une variété de feuillus qui appartient à la famille des juglandacées. Il est originaire des régions tempérées de l’hémisphère Nord. Il en existe plusieurs espèces, pour la plupart situées en Amérique du Nord.

A noter

En Europe, la seule espèce qui se développe spontanément est le noyer commun (Juglans regia).

 

noyer commun (Juglans regia)

Noyer commun (Juglans regia)

Sa hauteur peut atteindre 25 mètres et son diamètre 80 centimètres. Ses fleurs vertes en mai sont suivies en automne par une enveloppe verte qui renferme une noix comestible. Le noyer est un bois hétérogène dont la couleur varie de brun clair à brun foncé veiné de noir.

Pourquoi choisir le noyer comme bois d’ameublement ?

D’un point de vue technique, Il présente plusieurs avantages :

  • il sèche assez rapidement;
  • facile à mettre en œuvre et à découper;
  • il offre aussi une bonne tenue au vissage et au collage;
  • il se laisse bien cintrer après étuvage.

table en noyer massif

Table en noyer massif

Malheureusement, le noyer présente également des inconvénients :

  • ce bois a effectivement tendance à fissurer;
  • les pertes sont importantes lors du sciage : (il convient aussi de veiller au sens des fibres pour éviter les éclats);
  • il est assez lourd.

Bon à savoir 
Le bois de noyer est d’une densité importante, son poids non négligeable ajoute un coût supplémentaire à son transport, il est donc peu probable de pouvoir trouver des meubles en noyer à faible prix. Pour les amoureux de cette essence avec un petit budget, il est intéréssant de se tourner vers le mobilier d’occasion !

Meuble Tv design en noyer
Meuble Tv design en noyer

Histoire du noyer : l’arbre réputé« malsain »

Dans l’Antiquité déjà, les Romains avaient observé les conséquences négatives de la présence d’un noyer auprès d’autres végétaux ou dans l’entourage de l’homme. Cependant, ils n’avaient pas déterminé la provenance de cette toxicité, tantôt due à l’ombre de l’arbre, tantôt à ses émanations.

Au Moyen-âge, les auteurs maintiennent et transmettent l’idée antique d’un noyer malsain pour les végétaux dans son entourage. L’ombre de l’arbre nuit aussi aux hommes qui demeurent sous son feuillage. Ils s’appuient pour cela sur l’étymologie de se nom qui provient du verbe latin « nocere » (qui signifie  « nuire »).

Au XVIè siècle, de éléments nouveaux apparaissent suite à l’observation de certains légumes poussant dans le voisinage du noyer. Par ailleurs des moyens de protection sont trouvés, pour protéger les cultures des feuilles mortes de l’arbre.

illustration noyer ancien

Illustration : planche botanique du noyer

Au XVIIIè siècle, un article lui est consacré dans le volume 11 de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Ce texte, qui s’inscrit dans la lignée des idées récentes, fourmille de détails. On découvre que l’ombre et l’odeur des feuilles provoquent les maux de tête,  et que les gouttes d’eau ayant été en contact avec les feuilles et tombées à terre sont gorgées  d’une substance nocive empêchant la pousse des plantes. Enfin, à cause de l’ardeur de sa croissance, aérienne comme souterraine, il faut espacer les noyers d’une dizaine de mètres pour assurer leur bon développement.

Aujourd’hui, la science a mis à jour la substance toxique : il s’agit de la juglone, un composé chimique présent dans les feuilles, les racines et l’écorce qui retarde la croissance des plantes et peut même nuire à certains insectes.

Utilisations du noyer d’hier à aujourd’hui

Au Moyen-âge, tous les produits du noyer sont utilisés :

  • le bois en ébénisterie ou pour fabriquer des sabots,
  • le brou de noix comme colorant ou comme teinture,
  • les feuilles pour leurs pouvoirs médicinaux,
  • et les noix pour fabriquer de l’huile vermifuge.

Le lit à baldaquin de Léonard de Vinci

Le lit à baldaquin de Léonard de Vinci

Le bois de noyer est très apprécié par les ébénistes. Il est utilisé depuis la Renaissance dans la fabrication de meubles (exemple pour les lits à baldaquin) aussi bien en tant que bois massif que comme placage. Il sert également dans le domaine de l’agencement des châteaux. Il est plébiscité au XIXè siècle dans la fabrication de meubles en série comme l’ancêtre du fauteuil relax, le fauteuil Voltaire à grand dossier ou le mobilier d’église comme les lutrins et de style dit “à la cathédrale”, aussi appelé mobilier néo-gothique !

Aujourd’hui, le noyer commun fait partie des espèces cultivées pour leurs noix. De taille importante avec une coque mince, ces fruits diffèrent de ceux du noyer noir au goût plus recherché mais difficiles à extraire de leur coque très épaisse. Actuellement, c’est un noyer hybride qui est utilisé pour la production du bois car sa croissance est rapide. Il est issu du croisement entre le noyer commun et le noyer noir.

Le saviez-vous ?

Le bois de noyer est largement utilisé tant pour la fabrication de crosses de fusil que pour celle de cercueils…

coupe de noyer

Coupe de noyer hybride

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
Revêtement star dans l’univers de l’ameublement, le mélaminé est proposé pour arborer nos éléments de cuisine, armoires-lits et autres meubles de nos habitations… Robuste, et très personnalisable, cette finition au combien répandue est source d’interrogations. Contrairement au bois de hêtre, qui sait exactement ce que renferme ce bois et en
Caractéristiques et utilisation du bois de hêtre Bois privilégié pour la confection de mobilier de style scandinave, sa couleur claire naturelle s’harmonise avec tous les décors et habille une pièce de notes chaleureuses. Ce bois clair légèrement rosé est utilisé pour fabriquer les structures des lits et des sièges et
Comment dormaient les Grecs et les Romains ?
Lits antiques pour dormir   Les lits de la Grèce antique  Les lits des Grecs, dans les temps héroïques, étaient composés d’une couchette sanglée, garnie de matelas, de couvertures, et probablement aussi de quelques espèces de traversins. Il ne paraît pas que les pavillons ou ciels de lit, ni les
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut