L’histoire du berceau

Présent dans les mythes et les livres religieux, le berceau est sans nul doute le meuble le plus ancien et répandu de l’Histoire. Le plus souvent doté d’un fond arrondi et d’un tissu fixé sur un cerceau pour protéger l’enfant, le berceau est initialement fabriqué en roseau avant que le bois prenne l’ascendant au XVème siècle. La forme et la fonction de ce petit meuble millénaire dérivent de l’origine étymologique du mot gaulois berta, inspiré du bertaim irlandais signifiant “secouer”.

L’histoire du berceau

On parle bien souvent de berceau de l’humanité et ce n’est pas un hasard. Derrière la création de Rome, se cache un berceau accueillant les jumeaux Romulus et Remus, déposés dans une corbeille sur les rives du Tibre. Dans les mythes, mais aussi la Bible, le berceau occupe une place à la hauteur des personnages qui y commencent leur vie.

La première trace archéologique du berceau est toutefois attestée plus tardivement que dans les récits mentionnés plus haut grâce à un événement célèbre, l’éruption du Vésuve. On a ainsi pu retrouver des vestiges d’un berceau dans la ville d’Herculanum en 79 avant J-C, entièrement brûlée par l’éruption du Vésuve.

 

Berceau de bébé en bois retrouvé dans les ruines d’Herculanum

 

Bon à savoir:

La plus ancienne représentation de berceau se trouve être une figurine en terre cuite datant de l’âge de bronze moyen (2000-1600 avant JC) retrouvée à Chypre. Une femme tient dans ses bras un enfant placé dans un berceau à arceaux : c’est l’une des premières figurines symbolisant la maternité.

 

Des rois aux personnes les plus modestes, chaque foyer dispose d’un berceau, dont les caractéristiques techniques ne sont rien d’autres qu’une conception dotée d’un fond rond offrant la possibilité, ou non, d’un mouvement de balancier pour bercer l’enfant. Corbeille tressée en osier ou en paille, petite caisse en bois ou encore panier, les berceaux doivent beaucoup aux us et coutumes des régions, mais aussi des moyens financiers.

Sous l’Ancien Régime, le berceau fait partie des rares meubles incontournables à la constitution du foyer. Alors que le trousseau de l’épouse était composé d’une armoire, d’un coffre et de son trousseau, l’homme apportait quant à lui une table et une chaise. Charge à ce dernier de concevoir la dernière pièce essentielle de l’ameublement, le berceau, une fois le nouveau-né arrivé. Face à une mortalité infantile importante et un brin de superstition, on fabriquait ce petit meuble à la dernière minute.

 

La conception du berceau, du sommaire à l’apparat

Dans les foyers les plus populaires, le berceau désigne bien souvent une caisse ou d’une auge en bois léger destiné à être placé sur un autre meuble plus en hauteur afin de protéger l’enfant du froid et des animaux. Très populaire, le berceau à patins incurvés permet à la mère de bercer l’enfant grâce à un mouvement de main ou au pied.

Au XIXème siècle, on conçoit des berceaux suspendus, plus particulièrement dans les maisons les plus riches, doté d’un pilier en col de cygne permettant de fixer un tissu léger protégeant l’enfant des moustiques.

 

Le « Berceau-Carapace » de Henry IV.

Si les foyers les plus riches élevèrent les berceaux au fil des années en les faisant élaborer par les ébénistes, les plus pauvres conservent la tradition de concevoir eux-mêmes le berceau en évidant la moitié d’un tronc ou en utilisant un demi-tonnelet garni de tissus.

Le saviez-vous ?

Si le berceau a pour fonction de protéger l’enfant, il a surtout la vocation de lui offrir une sécurité. En effet, les ménages les plus pauvres ne disposaient souvent que d’une simple couchette accueillant l’ensemble des membres de la famille. Les traités d’éducation du XIXème siècle mentionnent cette nécessaire séparation du couchage pour préserver l’enfant.

 

Le berceau est aussi la réalisation concrète de symbole et d’apparat. On cherche ainsi à reproduire l’objet ayant sauvé Moïse des eaux du Nil en lui conférant des décors bibliques ou à élaborer un meuble servant uniquement à la présentation des héritiers à la cour.

 

Berceau de Jacques 1er, Roi d’angleterre.

 

Il faut attendre la fin du XIXème siècle pour que le berceau entre dans la longue liste des créations métalliques.

 

Les berceaux célèbres dans l’Histoire 

Que l’on évoque la mythologie romaine ou biblique, le berceau accompagne le destin de personnages célèbres.

  • Remus et Romulus, fruit de l’union entre la fille d’Albe, Rhea Silvia,  et le dieu Mars, sont abandonnés dans un panier avant d’être recueillis par une louve.
  • Lui aussi placé dans un panier, Moïse dérivait sur les eaux du Nil avant d’être sauvé par la fille du pharaon.

Pour aller plus loin découvrez comment dormaient les Romains, puis les pirates et enfin les lits des Rois de France ?

Remus et Romulus

Bronze Lupa Capitolina à Rome -Remus et Romulus

Idées de sujets
Pour en savoir plus
Articles à lire
  Dans les salons privés du roi Louis XIV, des courtisans se pressent autour d’une table en espérant ne manquer aucun détail de la partie en train de se jouer depuis plusieurs heures. Jeu de serpent, jeu des portiques ou encore de tric-trac : les tables se déclinent pour assouvir
La toile de Jouy : tout savoir !
La toile de Jouy, c’est cette belle étoffe en coton sur laquelle s’inscrit une authentique fresque de personnages et scènes champêtres aux couleurs brunes ou roses, d’inspiration orientale. Puisant dans notre imaginaire et symbole du savoir-faire français, la toile de Jouy doit ironiquement son existence à un bavarois, Christophe Philippe Oberkampf,
Le lit des Rois
Lit royal : cœur de la vie des souverains Lit Royal symbole de pouvoir C’est au Moyen  Âge que les miniatures et enluminures commencent à nous apporter des détails précis sur les lits des souverains. Déjà en ce temps-là  et contrairement aux idées reçues, le lit faisait partie de l’apparat des cérémonies.
Commentaires
Tous les commentaires
Commentaires

Défiler vers le haut